Notre approche s’appuie sur la méthodologie du Client Disclosure Report issue d’une initiative de l’agence britannique Futerra www.creativeandclimate.com.

Transparence sur notre chiffre d'affaire

Le principal impact d’une agence de communication se trouve essentiellement dans les projets qu’elle met en valeur. Avoir une politique vélo en interne, même si c’est noble et important, reste assez peu de chose face aux campagnes qui influencent le comportement de milliers/millions de personnes. Pour assurer notre volonté de transparence et d’engagement, nous mettons à disposition la décomposition de notre chiffre d’affaires. Notre premier exercice comptable 2020 étant bouclé, ces chiffres sont précis, et vérifiables.

Démarche RSE de Wild&Slow, composition du CA par organisation
Démarche RSE de Wild&Slow, composition du CA par secteur

Nos 6 principales réalisations en 2020

Par ordre décroissant du chiffre d'affaire

1.

Création de marque pour une enseigne de restauration rapide biologique.

2.

Plateforme de marque, identité visuelle et conseil en social média pour une ville de 20 000 habitants.

3.

Open Innovation et stratégie de business Model d’un Tour Operator souhaitant répondre aux enjeux du tourisme durable.

4.

Création de contenus pour une société d’économie mixte gestionnaire d’équipements touristiques.

5.

Naming de marque pour un label environnemental sur le secteur du tourisme durable, en collaboration avec l’Ademe.

6.

Conception, réalisation et mise en œuvre d’une campagne éco-citoyenne pour les vitamines sauvages.

Part de notre chiffre d'affaire concerné par des conflits climatiques :

(secteurs les plus émetteurs de CO2)

0% Charbon, pétrole et gaz
0% Industrie Automobile
0% Industrie chimique et pétrochimique
0% Manufacture de fer, aluminium, et acier
0% Ciment et béton
3% Aviation : Accompagnement d’un Tour Opérator Corse dans une stratégie de refonte de business model. Son offre de voyage peut inclure le transport par Avion (vols nationaux).

0% Plastique
0% Production de viande et produits laitiers
0% Huile de palme

Autres :
Wild&Slow accompagne la création d’une entreprise du secteur alimentaire non productrice de viande (restauration), dont le poulet grillé, son produit phare, est exclusivement biologique.

Part de notre chiffre d'affaire concerné par des secteurs controversés :

0% Armes
0% Tabac
0% Alcool
0% Pornographie
0% Jeux de hasard et d’argent

Notre politique commerciale

Nous souhaitons nous mettre au service d’organisations de l’économie positive, qui ont une mission claire dans leur ADN ou qui ont entamé des démarches sincères dans la remise en cause d’un modèle économique ancien, basé sur l’exploitation sans limites de nos ressources naturelles et humaines. Afin d’intégrer nos objectifs sociétaux et environnementaux à notre stratégie de collaboration, nous avons classé les secteurs d’activité en 3 catégories : les collaborations souhaitées, les collaborations à étudier, et les collaborations non souhaitées.

Collaborations souhaitées :

  • Économie circulaire : reconditionnement, occasion, upcycling…
  • Green tech, innovations durables et/ou éco-conçues
  • Tourisme durable
  • Santé publique
  • Institutions (ambitieuses)
  • Organisations promouvant des comportements responsables et de la solidarité
  • Economie sociale et solidaire
  • Économie du partage
  • Entreprises et organisations de la transition énergétique
  • Formation, éducation, coaching
  • Métiers de la culture, des arts et des sciences
  • Agro-alimentaire biologique
  • Nouveaux modes de consommation qui sont parfois ceux d’Antan
  • Labels et outils de notation orientés climat
  • Savoir-faire locaux respectueux de l’environnement
  • Les entreprises qui favorisent le Made in France et la production locale
  • Toutes les entreprises engagées sérieusement dans une démarche de développement durable.

Collaborations à étudier :

  • Tous les secteurs ne figurant dans aucune des deux autres listes

Collaborations non souhaitées :

  • Les entreprises de l’industrie pétrolière (dont les énergies fossiles représentent plus de 30% du chiffre d’affaires), et les banques qui continuent de financer des forages pétroliers.
  • Les entreprises produisant de la viande animale sur un modèle essentiellement industriel et intensif et qui ne prennent pas en compte la souffrance animale.
  • Les entreprises de l’agro-alimentaire assumant leur contenance en huile de palme, et n’ayant pas pris d’engagement pour réduire ou éliminer ce composant de leurs produits.
  • Les entreprises de l’agro-alimentaire non majoritairement biologiques ou label qualité équivalent.
  • Les industriels du ciment avec clincker
  • Les industriels de la pétrochimie produisant des pesticides (néonicotinoïdes, glyphosate…)
  • Les industriels de l’automobile hors véritable innovation écologique
  • Les producteurs de boissons alcoolisées, notamment les producteurs de hard drinks qui ont pour cible les jeunes publics.
  • Les acteurs de la pêche intensive
  • Les entreprises qui ne prennent pas en compte le bien-être de leurs collaborateurs.
  • Les entreprises qui font travailler les enfants.
  • Les secteurs controversés cités ci-avant dans le paragraphe sur la part de notre chiffre d’affaires